Toiture-terrasse avec des planchers à poutrelles et entrevous

bruno

Le système planchers poutrelles et entrevous a été créé afin d’alléger la structure et faciliter la mise en œuvre d’une toiture terrasse. Elle a fait son apparition au début du XIXème siècle sous forme d’un solivage et d’entretoise en bois. Depuis, sa technologie n’a cessé d’évoluer pour faire place de nos jours à des constructions en béton.

Les éléments constitutifs d’un plancher à poutrelle et entrevous

1 : Béton
2 : Armature de rive
3 : Treillis soudés
4 : Planelle
5 : Poutrelle
6 : Armature de liaison
7 : Entrevous
8 : Armature de chaînage périphérique
9 : Lisse de rive
10 : Armature d’ancrage

Pour découvrir les caractéristiques de tous ces éléments constitutifs mais également les avantages ainsi que les inconvénients d’un plancher à poutrelle et entrevous, vous pouvez consulter l’article sur la réalisation d’un plancher à poutrelle et entrevous.

Mise en œuvre

Le coulage du béton

Pour mener à terme la réalisation de votre toiture terrasse en plancher hourdis, il vous faudra effectuer pas à pas les étapes suivantes :

  • La préparation du plancher d’appui
  • La pose des lisses de rive
  • La pose des poutrelles
  • La mise en place des étais
  • La pose des entrevous
  • La préparation du mortier
  • La pose des planelles
  • La mise en place des treillis soudés
  • La mise en place des chaînages périphériques
  • La mise en place des armatures en chapeau et de continuité
  • Le coulage du béton
  • L’enlèvement des étais

Pour obtenir toutes les informations nécessaires pour réaliser correctement toutes ces étapes, vous pouvez également consulter l’article sur la réalisation d’un plancher à poutrelle et entrevous.
Toutefois, afin d’obtenir une surface avec une légère pente pour faciliter l’évacuation des eaux pluviales, il vous faudra tirer le béton à l’aide d’une règle, d’un tube métallique ou autre objet lors de la réalisation du coulage du béton. Pour ce faire, il est conseillé d’enfoncer la règle de haut en bas et non de le lisser. En effet, il est plus pratique et plus facile de réaliser cette opération en reculant. Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, il sera nécessaire de vérifier à l’aide d’un niveau à bulle la présence de la pente.

Après avoir enlever les étais, vous pourrez réaliser les relevés d’acrotères.

La mise en oeuvre des relevés d’acrotères

Pour commencer la mise en œuvre des acrotères, vous devrez commencer par étaler une couche de mortier assez épaisse avant de poser les parpaings, tout en vérifiant au fur et à mesure l’aplomb et l’alignement. L’article sur le montage des parpaings vous expliquera en détails les matériaux et matériels qui vous seront indispensables ainsi que les étapes que vous devrez effectuer pour le montage.
Il est à noter que la hauteur totale d’un acrotère doit être strictement inférieure à 1 m.
Une fois la hauteur souhaitée atteinte, vous allez mettre en place les armatures horizontales avec l’enrobage approprié et prolonger les armatures verticales si nécessaire. Puis, vous allez mettre des coffrages en bois avant de procéder au coulage du béton. Pour l’esthétisme finale, il faudra bien le lisser.

Pour terminer, vous devrez mettre en place le ou les systèmes d’évacuation des eaux pluviales et réaliser l’étanchéité de votre toiture-terrasse avec des couvertures en EPDM par exemple.