Partie 5 : Entretien des toitures-terrasses et végétalisées

bruno

Que votre toiture-terrasse soit accessible ou non, si elle prend de l’âge ou si elle est abîmée, c’est toute la construction qui risque d’en subir les conséquences en raison de l’infiltration des eaux de pluie. Un entretien régulier est donc nécessaire pour maintenir une bonne étanchéité et éviter la dégradation rapide des revêtements.

Nettoyage de la toiture-terrasse

L’inspection de l’état général du revêtement permet d’éviter la propagation de la dégradation dans les autres couches. Il est préférable de confier ce diagnostic à un professionnel car lui seul pourra apercevoir et sentir les petites déformations ainsi que les fissures ou autres dégradations grâce à son expérience et à des tests qu’il effectuera pendant son intervention. Suite à quoi, il vous recommandera les travaux éventuels à réaliser.

Mais d’une manière générale, il vous faudra vérifier de temps en temps les gouttières et les conduits en métal, enlever les feuilles mortes, les mousses et les autres végétaux afin d’assurer sa propreté. De plus, il sera nécessaire de contrôler l’intégrité de l’isolant, de l’écran sous-toiture, des ouvertures et de la couverture afin qu’ils ne soient pas compromis par l’humidité.

Ainsi, pour bien entretenir votre toiture-terrasse, il vous faudra :

Nettoyer la toiture

C’est la première étape d’un bon entretien. Tous les recoins et les éléments de la toiture devront être bien inspectés pour qu’aucun élément extérieur ne s’installe et détériore l’intégrité de la toiture-terrasse ainsi que son esthétisme.
Si votre toiture n’est pas accessible, il serait plus judicieux de faire appel à un couvreur. Dans le cas contraire, vous pourrez l’effectuer vous-même en :

  • Enlevant la mousse et/ou les taches
    L’humidité et le temps favorisent l’installation des mousses. Il faudra nettoyer les parties qui en sont recouvertes grâce à une brosse dure avant de rincer à l’eau deux à trois fois par an. Si les plaques de mousse se sont installées durablement, vous devrez avoir recours à un nettoyeur haute pression.
    Pour éviter la repousse, vous appliquerez sur les parties concernées de l’algicide et un produit anti-mousse.
  • Nettoyer la couverture
    Afin d’éviter l’installation des végétaux et des autres saletés mais également dans le but de restaurer l’aspect d’origine de votre toiture-terrasse, il vous faudra appliquer un traitement hydrofuge sur la couverture. Cela permet également de réduire l’infiltration de l’eau et les éventuels dégâts dû au gel et à la neige.
  • Nettoyer la corniche et les tuyaux de descente d’eau
    Toutes les feuilles et les autres saletés pouvant gêner la bonne circulation et l’évacuation de l’eau doivent être enlevées avec une brosse et/ou un nettoyeur à haute pression.

Réparer les boursouflures

Réparation des boursouflures

Les boursouflures se formant sur le revêtement de la toiture peuvent engendrer des déchirures qui permettraient à l’humidité de pénétrer facilement. Afin d’y faire face et de rendre la toiture la plus étanche possible, elles devront être réparées comme suit :

  • Avec un cutter, pratiquez une incision dans la boursouflure
  • Dépliez les quatre coins vers l’extérieur
  • Après séchage et nettoyage, appliquez abondamment du mastic bitumineux sur le revers et le support
  • Repliez les quatre coins et appliquez-y une forte charge en s’y appuyant
  • Mettez le surplus de mastic sur les coutures et ajouter une autre couche sur les incisions
  • Posez une bande de fibre de verre sur la réparation et mettez-y une dernière couche de mastic

Regénérer une ancienne membrane

Avec un mauvais ou un manque total d’entretien, la membrane peut être endommagée et une réparation en profondeur s’impose.
Pour ce faire, il vous faudra étaler, et de manière uniforme, une patte spécialement conçue à cet effet au-dessus de la membrane pour que cette dernière soit de nouveau parfaitement étanche. Par la suite, vous pourrez appliquer dessus une nouvelle couche de membrane étanche.

Vérifier la finition

Mis à part la toiture, il est également nécessaire de vérifier les profils et les joints. Si une réparation s’impose, vous pouvez y appliquer du mastic comme pour la réparation des boursouflures.

Entretien d’une toiture végétalisée

Toiture végétalisée

L’entretien concerne la toiture, son étanchéité et la végétalisation.
L’objectif principal est que la couverture végétale soit supérieure à 80%.
Son entretien se fait en trois périodes bien distinctes :

L’installation de la végétalisation et la réception de l’ouvrage

Durant cette période, le contrôle de l’étanchéité devra se faire une fois par an au minimum. Il vous faudra :

  • Inspecter l’étanchéité, observer des relevés d’étanchéité et contrôler la toiture
  • Nettoyer les joints et les orifices d’évacuation des eaux
  • Remettre en bon état les protections des zones stériles et chemins de circulation

La réception de l’ouvrage à l’entretien courant

La fréquence de l’entretien devra être supérieure à celle de la période précédente. Il vous faudra :

  • Arroser et fertiliser davantage les végétaux
  • Remplacer les végétaux morts
  • Trouver des solutions au dépérissement de la végétation

Entretien courant

Il devra être fait deux à trois fois par an. Il vous faudra :

  • Désherber et nettoyer les surfaces végétalisées
  • Planter et fertiliser les végétaux
  • Vérifier le système d’arrosage
  • Tailler ou faucher selon la végétalisation