Toiture-terrasse en membrane élastomère ou bitume modifié

La toiture est la partie du bâtiment qui est la plus exposée aux intempéries. Elle est soumise aux effets de la neige et de la pluie durant la saison froide et à la chaleur des rayons ardents du soleil durant la saison chaude. Ainsi, il faut choisir le bon revêtement de toiture qui sera le mieux approprié pour votre construction et pour le climat de votre région. Il existe un type de revêtement qui pourrait vous intéresser. Ce dernier est récemment devenu le préféré des architectes car il peut toujours se coller à son support, que ce soit en temps chaud ou en temps froid. Il s’agit de la membrane élastomère qui dispose d’autres avantages non négligeables.

Élastomère est le terme utilisé pour décrire un polymère possédant certaines propriétés élastiques obtenues par d’énormes déformations avant rupture, soit la réticulation. L’élastomère est un synonyme usuel du caoutchouc. Pendant très longtemps, le seul élastomère connu fut le caoutchouc naturel. Plutôt connu aujourd’hui, les élastomères sont constitués de caoutchouc synthétique et de caoutchouc naturel.

Une membrane élastomère est recommandée comme membrane d’étanchéité pour les toits plats de très grande surface. Elle est développée pour uniformiser la qualité de l’étanchéité et réduire le niveau d’entretien.

Les caractéristiques techniques d’une membrane élastomère

La membrane élastomère est une bicouche constituée d’une couche de base et d’une couche de finition composée à la surface de granules de couleur permettant de protéger le bitume du rayonnement solaire. Cette couche de finition remplace ainsi le traditionnel gravier utilisé depuis très longtemps. Vous pouvez choisir la couleur de votre membrane parmi les suivantes : brun, noir, gris, rouge, vert ou blanc.
Des fois, les constructeurs remplacent cette couche de finition de granules par une finition supérieure en aluminium gaufré qui apporte une excellente stabilité dimensionnelle et une excellente résistance aux UV.
La couche de finition est de 3,5 mm et la sous-couche est de 2,5 mm.
La longueur standard de la membrane est de 1 m sur 10 m.


Membrane élastomère avec finition en granules
Membrane élastomère avec finition en aluminium


Mise en oeuvre

La méthode d’installation la plus traditionnelle de ce type de membrane est le soudage à la flamme en utilisant un chalumeau. La chaleur permet aux deux couches de fusionner ensemble, en une seule et même membrane, une fois que le dessous et le dessus sont fondus. L’utilisation du chalumeau constitue toujours un risque d’incendie non négligeable lors de la pose de la membrane. Toutefois, une nouvelle méthode a vu le jour dernièrement, celle de l’emploi de colle bitumineuse froide. Ceci a permis une bonne installation de la membrane tout en réduisant du même coup les risques d’incendie lors de la pose.

Installation d’une membrane élastomère à l’aide d’un chalumeau

Grâce à la robustesse de l’élastomère, la circulation sur la couverture est faisable durant le chantier. Par contre, une protection temporaire est toujours conseillée aux endroits de circulation plus intense. La mise en oeuvre de tapis de circulation permanent peut aussi être effectuée autour des trappes d’accès ou aux périmètres des unités mécaniques ayant besoin d’entretient régulier.

Avantages de la membrane élastomère

  • La toiture en membrane élastomère est reconnue pour sa solidité grâce à sa grande résistance aux intempéries et aux écarts de températures.
  • De plus, les membranes élastomères ont un fini esthétique intéressant qui accorde une allure propre et soignée à votre toiture.
  • De plus, les membranes élastomères ont généralement une durée de vie d’environ 30 à 35 ans, avec très peu de réparation.

Inconvénients de la membrane élastomère

  • Les membranes élastomères ne sont pas recyclables.
  • Lors de leur mise en oeuvre, si vous optez pour l’installation au soudage à la flamme, il y a des grands risques d’incendie.