Le bac acier

bruno

Une couverture en bac acier est évidemment constituée du matériau qu’est l’acier. Aujourd’hui, il peut être zingué ou galvanisé. Il faut dire qu’il s’agit d’un matériau non seulement résistant mais aussi très facile à manier et très rapide à mettre en œuvre.
Une couverture en bac acier est adaptée pour une tonnelle en toiture plate avec une pente normale et également pour tous les types de construction extérieure.

Voici un extrait gratuit du guide :

Vérification de la charpente

Avant toute chose, assurez-vous que le coin où vous commencez la pose est bien d’équerre. Dans le cas contraire, des découpes seront nécessaires pour que la moulure de la feuille en bac acier embrasse bien les chevrons et que l’autre coté soit perpendiculaire au larmier.

Pose de la première feuille
  • a : distance maximale entre les fixations et les entraxes des pannes.
  • de : distance maximale du débord à l’égout qui est égal à 20 cm.

Placer la première feuille de toiture sur la charpente dans le coin bas des rives. La fixation se fait à l’aide de tire-fonds de fixation sur les lattes. Pour fixer, utiliser les parties renflées du bac acier. Comme pour toutes fixations de couverture, la pose se fait de bas en haut. L’espace maximal entre les fixations est de 150 cm et de 250 cm pour les épaisseurs respectives suivantes : 0.63 mm et 0.75 mm. Toutefois, ces valeurs sont à titre indicatif mais il est toujours indispensable de consulter le fiche technique du produit avant de s’en procurer et de passer à la mise en oeuvre. De plus, la portée des bacs acier est déterminée en fonction de l’altitude et de la zone d’enneigement où se situe le projet.

Fixation
  • E : zone de faîtage
  • C : zone courante
  • f : zone à l’égout
  • 1 : fixation complète sur chaque onde et sur chaque panne pour les feuilles aux rives.
  • 2 : fixation en quinconce sur la zone courante

Utiliser des rondelles en caoutchouc pour éviter les infiltrations. Et assurez-vous que les tire-fonds soient très bien serrés pour qu’il n’y ait pas de bruits dus aux intempéries. Le serrage peut se faire soit à la main soit à l’aide d’une visseuse électrique.

Distance entre le bord et la fixation
  • 1 : panne faîtière
  • 2 : fixation
  • db > 12 cm
Pose des autres feuilles
  • def : distance entre les extrémités des feuilles

Comme pour la première feuille, poser les autres feuilles de la première rangée. Assurez-vous qu’elles se superposent entre elles pour éviter toute infiltration. Les fixations se font de la même manière que pour la première feuille. Refaire les mêmes actions pour la pose des autres rangées.


Recouvrement transversal
  • 1 : feuille supérieure
  • 2 : feuille inférieure
  • 3 : fixation
  • rT : recouvrement transversal

Le recouvrement longitudinal varie de 15 à 30 cm. Le choix de celui-ci dépend de la pente de la toiture et de la zone climatique du département où se situe le projet.

Recouvrement longitudinal
  • 1 : feuille inférieure
  • 2 : feuille supérieure
  • 3 : sens du vent
  • 4 : sens de la pose
  • rL : recouvrement longitudinal


Pose des rives
  • 1 : couverture en bac acier
  • 2 : fixation composée de rondelles avec un diamètre supérieur à 18 mm et de tire-fonds D8 au moins. De plus, l’ancrage doit au minimum être à 50 mm de profondeur.
  • 3 : rive en acier
  • 4 : bande de rive
  • c > 3.50 cm

Les rives serviront non seulement à la finition de la toiture mais aussi à l’alignement des égouts. C’est pour cela qu’on les pose au préalable.
Pour ce faire, il faut utiliser un niveau à bulle et une corde pour prendre l’horizontalité dans les parties horizontales (égouts, etc.) et des repères avec des cordes dans les inclinaisons (arêtes, noues, etc.).

Le faîtage
  • 1 : tôle faîtière
  • 2 : fixation
  • 3 : bac acier
  • e > 12 cm

La tôle faîtière en acier se pose très facilement, il suffit de positionner la tôle bien au milieu des deux versants et d’assurer l’étanchéité des fixations.

Recouvrement du faîtage
  • 1 : sens du vent
  • re > 10 cm
Cas des faîtages des ouvrages adossés contre un mur
  • 1 : mur
  • 2 : mortier
  • 3 : solin
  • 4 : faîtière
  • 5 : fixation


Pose des solins (cas d’une toiture avec acrotère)
  • 1 : mortier dans le cas où l’ouvrage est adossé contre une habitation en maçonnerie. Dans le cas contraire ou quand la construction dispose d’un acrotère en bois, nous pouvons utiliser un profilé en aluminium pour maintenir le solin.
  • 2 : solin
  • 3 : faîtière
  • 4 : fixation
  • 5 : bac acier
  • n < 35 cm
  • m > 10 cm Un solin permet de cacher les parties avoisinant les acrotères et permet donc d’éviter les infiltrations d’eau dans ces coins.
  • Pour ce faire, vérifier les dimensions adaptées du solin : l’épaisseur de l’acrotère en bois, une petite hauteur de dévers vers l’extérieur du haut de l’acrotère (de l’ordre de 2 cm), la hauteur entre l’acrotère et le bac acier et la largeur suffisante sur le bac acier.
  • Ensuite, placez le solin et fixez-le à l’aide de vis et de rondelles étanches.
  • Enfin, vous pouvez appliquer une bande de bitume autocollante ou de silicone le long des liaisons solin-bac acier.

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Pose de la première feuille
  • Fixation
  • Pose des autres feuilles
  • Pose des rives
  • Le faîtage
  • Pose des solins (cas d’une toiture avec acrotère)
  • Vérification de la charpente
  • Distance entre le bord et la fixation
  • Recouvrement longitudinal
  • Recouvrement transversal
  • Cas des faîtages des ouvrages adossés contre un mur
  • Recouvrement du faîtage


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

Je deviens MEMBRE