Les tuiles plates

bruno

Les tuiles plates offrent une esthétique spécifique à votre construction. Elles disposent de méthode identique pour la pose mais la différence est constatée au niveau des types de tuiles à mettre en œuvre.

Voici un extrait gratuit du guide :

Phase de préparation

Poser un écran porteur
  • 1 : Ecran rigide en OSB

Posé entre le comble et les tuiles, l’écran permet d’obtenir une sous-face de plafond plus esthétique. Il est recommandé mais pas indispensable. Il peut être en plaque OSB type extérieur ou un assemblage de volige emboîtable.

Pose d’un écran pare-plui
  • 1 : Ecran pare-pluie (film bitumeux)

Lors de la pose d’un écran souple, il est important de le fixer temporairement avec quelques agrafes, de manière à ce qu’il soit bien tendu de part et d’autre de ses extrémités. Il faut que le lé supérieur recouvre le lé inférieur précédemment posé. C’est pour cette raison que l’on commence par dérouler le film par le bas.

Les contre-liteaux et liteaux
  • 1 : Écran rigide
  • 2 : Écran bitumineux
  • 3 : Liteaux
  • 4 : Contre-liteaux
  • e : épaisseur de la latte

Les contres-liteaux doivent avoir au moins une épaisseur de 2 cm pour pouvoir relever les niveaux d’appui des liteaux.

Poser les contre-liteaux

Les contre-liteaux confortent la fixation de l’écran et permettent de garder leur tension. Ils favorisent aussi la ventilation. Mais surtout, ils servent de support pour les liteaux.

Poser les liteaux
  • a : distance entre les liteaux

C’est sur les contre-liteaux que vous fixerez les liteaux. Un écartement de dimension fixe et égale est laissé entre les liteaux. Cet espace doit correspondre au pureau.

Le pureau
  • 1 : pureau

La partie visible de la tuile, entièrement mouillée par l’eau de pluie est le pureau. Cette surface correspond à l’écartement des liteaux. Elle doit être fixe et parallèle sur toute la surface du toit. Cette dimension varie selon le type de tuile et la pente du toit.

Par exemple : pour des tuiles plates de dimension 17 cm x 27 cm ; le pureau à laisser est de 9 à 10 cm selon la pente. Utiliser un témoin (gabarit) pour vous faciliter la tâche durant la pose des liteaux.

Doublage de la première rangée de liteau

La première rangée de liteau sera posée au niveau de la ligne de gouttière. Prendre le liteau à fixer, présentez-le sur la partie la plus basse de la toiture le long de la gouttière. Clouer au niveau de la première extrémité des chevrons de charpente.

Une deuxième ligne de liteau vient ensuite sur cette rangée, c’est-à-dire fixée sur le dessus. En effet, il est important de doubler cette première rangée pour compenser l’épaisseur de recouvrement des tuiles des rangées suivantes. Clouer donc le liteau sur la première. Assurez-vous de bien clouer au centre de sa largeur pour éviter son éclatement.

Poser la chanlatte

Les deux liteaux superposés de la première rangée peuvent être remplacés par une seule pièce : la chanlatte. La chanlatte empêche la première rangée de tuiles de basculer vers l’avant et compense l’épaisseur de tuile qui manque dans cette rangée. Vous pouvez utiliser une pièce de bois biseautée. La chanlatte relève et rabat par la suite le bord de l’écran de sous-toiture.

Poser les autres liteaux
  • a : distance correspondante au pureau

Les autres liteaux seront fixés parallèlement à la première rangée (avec une distance correspondante au pureau). Poser des gabarits entre chaque liteau pour éviter des erreurs et pour accélérer le travail. Assurez-vous de bien clouer sur toutes les intersections des liteaux aux chevrons. Répéter cette action jusqu’au sommet de la toiture (au faîtage). Puis couper à l’aide d’une scie les bouts de liteaux qui dépassent du bord, c’est-à-dire au niveau des rives latérales.

Pose des tuiles

Pose de la première rangée de tuiles

La première rangée est composée de tuiles courtes. Sa pose se fait à partir d’un coin inférieur de la toiture. Cette première rangée est placée sur la chanlatte. Les fixations des tuiles (ergots ou tenons) seront accrochées aux liteaux.

Pose des autres rangées de tuiles

Superposer les nouvelles rangées à celles qui sont déjà en place. Les tuiles seront fixées sur les liteaux par des ergots ou tenons. La pose de chaque rangée se fait à joints croisés, chacune des rangées sera donc décalée d’une tuile.
Toujours vérifier que la moulure des tuiles soit alignée, n’hésitez pas à couper les bords de tuiles qui dépassent.
A chaque terminaison de rang, utiliser une tuile et demie ou une demi-tuile. Dans le cas où vous avez des doutes, couper une tuile entière à la meuleuse d’angle. Les bords des tuiles doivent dépasser la planche de rive au moins de 5 cm afin d’éviter les infiltrations d’eau de pluie.

Pose de l’égout
  • 1 : Doublis

Lors de la pose à l’égout, s’assurer que le débord ne dépasse pas l’axe médian de la gouttière. L’utilisation de doublis ou de tuiles courtes au premier rang permet d’assurer l’étanchéité.

Le faîtage

Le faîtage à sec
  • 1 : Faîtière ronde
  • 2 : Closoir pour le faîtage
  • 3 : Rondelle en néoprène
  • 4 : Tire-fond
  • 5 : Rehausse

La pose du faîtage débute par le clouage du fronton à emboîtement.
La pose se fait dans le sens contraire du vent dominant. Utiliser des tire-fonds pour la fixation. Placez-les au niveau des trous de clouage non débouchant déjà marqués sur chaque faîtière.
Pour éviter toute entrée d’eau, utiliser des rondelles en néoprène comme complément d’étanchéité pour chaque tire-fond.
Bien recouvrir sur tout le fronton.

Le faîtage au mortier
  • 1 : Mortier
  • 2 : Tuile ronde
  • 3 : Liaison entre les faîtières

Ce type de pose de faîtage s’exécute évidement à l’aide de mortier. Le recouvrement se fait sur le rang de tuiles de sous-faîtage et débute par un fronton.
Pour commencer, il faut humidifier chaque pièce de terre cuite à sceller (dernier rang de tuiles et faîtières). Puis, dresser un lit de mortier bâtard sur le rang de tuile de sous-faîtage pour servir de joint entre faîtières et tuiles.
Placer une à une les faîtières et laisser entre elles une zone pour déposer du mortier. Ensuite, sceller chaque faîtière à l’aide d’une embourrure de mortier bâtard pour servir de joint entre elles. Et pour finir, lisser le faîtage à l’aide d’un mortier à dosage plus gras.

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Phase de préparation
  • Pose des tuiles
  • Le faîtage
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Le faîtage au mortier
  • Le faîtage à sec
  • Pose de l’égout
  • Pose des autres rangées de tuiles
  • Pose de la première rangée de tuiles
  • Poser les autres liteaux
  • Poser la chanlatte
  • Doublage de la première rangée de liteau
  • Le pureau
  • Poser les liteaux
  • Poser les contre-liteaux
  • Les contre-liteaux et liteaux
  • Pose d’un écran pare-plui
  • Poser un écran porteur


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

Je deviens MEMBRE