La classification des toitures terrasses

bruno

En général, une toiture-terrasse est plate bien qu’elle possède de petites pentes inférieures à 15% pour l’écoulement des eaux. Cette définition s’applique à toutes les toitures-terrasses, qu’elles soient classifiées selon leur accessibilité, leur inclinaison ou bien d’autres critères que nous allons voir ci-dessous.

Classification des toitures-terrasses selon ses pentes

Dans la pratique, les pentes des toitures-terrasses sont comprises entre 1 et 5% :

  • pente inférieure à 1% : pente nulle
  • pente comprise entre 1 et 5% : toiture plate
  • pente supérieure à 5% : pente rampante

Tout au moins, il existe une exception puisque les aciers ondulés s’emploient aussi comme revêtement des toitures-terrasses. Dans ce cas, les deux dernières classes précédemment citées ne seront plus valables et on parlera de :

  • toitures plates : pour les pentes qui sont comprises entre 1 et 3%,
  • toitures inclinées : quand les pentes sont incluses dans l’intervalle 3 à 7%.

Classification selon l’accessibilité

En fonction de son accessibilité, nous obtenons deux types de toitures-terrasses. Ces dernières se diffèrent selon leurs usages, leurs définitions et les caractéristiques des différentes couches qui les composent.

toiture terrasse accessible

Toiture terrasse accessible : Il est possible de l’emménager en parking, jardin... et cela dépend surtout de la grandeur de l’espace à utiliser. Son avantage potentiel c’est que si un jour, on pense à la transformer en un plancher d’un autre étage, il faut tout simplement éliminer les petites pentes en les mettant au même niveau.

Toiture terrasse inaccessible

Toiture terrasse inaccessible : comme toutes les toitures, il est vraiment difficile d’y accéder. Cependant, pour les entretiens, on peut y circuler provisoirement.

Classification selon les éléments porteurs

Les éléments porteurs sont les structures horizontales capables de supporter les différentes couches superposées qui forment la toiture-terrasse, ainsi que les surcharges d’exploitation. Soient ces éléments affleurent le chaînage, soient elles se posent au dessus de ce dernier.

L’élément porteur affleure le chainage
L’élément porteur se pose au dessus du chainage

Elles peuvent être en :

  • Maçonnerie : dalle en béton armé ou précontraint, hourdi...
  • Acier : tôle nervurée,
  • Bois : planche ou lame ou panneau dérivé du bois.

Ces deux derniers éléments porteurs sont surtout destinés aux toitures-terrasses inaccessibles.

Elément porteur en maçonnerie
  • 1 : Élément porteur en béton (hourdis...)
  • 2 : pare-vapeur
  • 3 : Isolant
  • 4 : Écran d’indépendance
  • 5 : Équerre de renfort
  • 6 : Première couche d’étanchéité
  • 7 : Couche de finition
  • 8 : Deuxième couche d’étanchéité
  • 9 : Protection de la toiture



Elément porteur en acier
  • 1 : Poutre IPN
  • 2 : Bac acier
  • 3 : Costière
  • 4 : Pare-vapeur
  • 5 : Isolant
  • 6 : Première couche d’étanchéité
  • 7 : Équerre de renfort
  • 8 : Deuxième couche d’étanchéité
  • 9 : Couche de finition
Elément porteur en bois
  • 1 : Solive
  • 2 : Panneau dérivé du bois
  • 3 : Costière
  • 4 : Pare-vapeur
  • 5 : Isolant
  • 6 : Première couche d’étanchéité
  • 7 : Équerre de renfort
  • 8 : Deuxième couche d’étanchéité
  • 9 : Couche de finition

Quelques règles à respecter avant de choisir la toiture-terrasse

  • He : Hauteur à l’égout
  • Hf : Hauteur au faîtage
  • Avant la construction d’une toiture-terrasse, il est nécessaire de connaitre la zone climatique de la région où se situe le projet. D’ailleurs, une construction en dessous de 900 m d’altitude ne nécessite aucune mesure particulière, mais au-delà de cette valeur, les surcharges provoquées par la neige doivent être prises en compte lors des calculs pour éviter tout effondrement de l’ouvrage dû à l’augmentation en masse et l’épaisseur des neiges.
  • Un autre facteur est aussi à prendre en compte avant la réalisation des toitures-terrasses, l’accord de la commune de votre région. Les constructions sont soumises au PLU [1] et dans ce dernier existe des textes qui prescrivent la hauteur maximale au faîtage pour une construction. Pour une toiture-terrasse, la hauteur au faîtage sera égale à la hauteur à l’égout.

A titre d’exemple, prenons le cas d’un bâtiment avec une toiture-terrasse à construire à côté d’un bâtiment existant ayant une toiture à double pente et que ce dernier a atteint la hauteur maximale décrite par le PLU. La hauteur à l’égout du bâtiment à bâtir sera égale à la hauteur au faîtage du bâtiment avec toiture double pente.

Notes

[1Plan Local d’Urbanisme